Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption 

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Fermeture annuelle du 8 au 19 janvier 2018

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

La Guerre des Lulus T4

La guerre des lulus - T4

Avec le tome 4 de La Guerre des Lulus intitulé La Déchirure, Régis Hautière et Hardoc livrent la suite de la cavale de leurs cinq héros avec une étape en Belgique, patrie de Luce. Les chemins de traverse sont toujours les voies empruntées pour décrire la Grande Guerre. A travers le destin des cinq adolescents, c’est l’ambiance dans les campagnes pendant le conflit mondial qui transparaît.

 

Comment se démarquer quand on fait partie de la vague récente des bandes dessinées concernant la Première Guerre mondiale ? En évitant de montrer les tranchées, les combats et – presque – les soldats. C’est en tout cas le parti pris de Régis Hautière et Hardoc avec La Guerre des Lulus, un récit qui décrit l’odyssée de quatre adolescents au cœur de la Grande Guerre. Lucien le chef de bande, Ludwig l’intello, Luigi le costaud et Lucas le benjamin (les Lulus quoi) sont quatre orphelins d’âge différent, compagnons de chambre dans une institution – vaguement – située dans un village du Nord de la France, assez proche de la frontière belge. Toujours fourrés ensemble dans le bois qui entoure l’orphelinat, les quatre mousquetaires sont, comme les autres orphelins, préservés des bouleversements qui arrivent par un abbé et un instituteur qui leur cachent la triste vérité. En août 1914, ils apprennent que le pays est en guerre en découvrant (après être revenus de leur cabane au fond du bois) que toute la population du village a disparu. Devant l’avancée allemande, tout le monde a été évacué, sauf eux. Face au danger des bombardements, ils choisissent de prendre la route pour tenter de retrouver leur abbé. Sur le chemin, ils rencontrent Luce, une jeune fille belge qui a perdu la trace de ses parents pendant l’exode. Les quatre garçons décident de la prendre sous leur aile. Les Lulus sont désormais au complet.

 

En lisant La Guerre des Lulus, on ne peut s’empêcher de penser au Tour de la France par deux enfants, un manuel scolaire écrit par Augustine Fouillée en 1877. Rédigé sous la forme d’un roman, ce livre qui marqua plusieurs générations décrit le périple de deux frères de 14 et 7 ans, devenus orphelins à la mort de leur père. Tels des compagnons du devoir, ils vont réaliser malgré leur jeune âge un étonnant tour de la France, accumulant les expériences d’étapes en étapes. Il en est de même pour les Lulus, qui doivent en outre éviter les zones de combat et les patrouilles allemandes. Dans la bande dessinée, la Grande Guerre est décrite de manière indirecte, en parcourant les campagnes et les villages. C’est la vision de l’arrière des champs, et non des villes, qui est privilégiée. Après l’Aisne, un voyage en train vers l’Allemagne, c‘est la Belgique profonde qui occupe le tome 4. Et bien que l’action se situe souvent dans la nature ou dans des lieux peu habités, elle est parsemée d’informations intéressantes sur la vie pendant la guerre dans ces endroits retirés – tout en étant relativement proche des combats. Et puisque le récit se situe en territoires conquis ou en Belgique, c’est le côté allemand qui est détaillé. Les villages détruits en représailles au début du conflit, de même que les bataillons de travailleurs civils (ZAB en allemand), porteurs d’un brassard rouge, sont ainsi évoqués dans ce tome 4. Au-delà d’une simple histoire d’adolescents dans la tourmente, La Guerre des Lulus est un éclairage original et plein de finesse sur la vie à l’arrière pendant le conflit.

 

Thierry Lemaire

 

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Fermeture annuelle du 7 au 25 janvier 2019

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs