Améliorer l'ordinaire

Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption - Port du masque obligatoire

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Fermetures annuelles du 23/08/21 au 05/09/21 inclus

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

Améliorer l'ordinaire

Le système D
Aquarelle de Louis Icart

Certains essaient par divers moyens de compléter la ration quotidienne et de varier les menus avec les ressources locales et interdites comme le gibier braconné et les poissons péchés à la grenade ou encore les hérissons cuits à l’étouffé dans les cendres.

Cependant, c’est interdit !
La prévôté veille mais pour ces hommes qui sont pour la majorité d’origine rurale, tirer un oiseau qui survole les tranchées avec son fusil Lebel ou poser un collet sont des distractions qui rappellent la vie d’avant.

Et puis il y a les colis : entre 150 000 et 200 000 sont envoyés par jour sur le front. Ils fournissent de tout et aussi beaucoup de nourriture : pâtés, salaisons, fromages, gâteaux, chocolats, conserves et fruits parfois. En retour, les soldats remercient chaleureusement et disent si les victuailles et spécialités régionales ont bien supportés le voyage, si elles ont été appréciées par les camarades. Ces produits du terroir montrent qu’on ne les oublie pas, brisent la monotonie du quotidien et sont l’occasion de moments de partage et de camaraderie.

Grace à l’allocation en argent allouée en plus des ordinaires, le soldat peut acheter fournitures et denrées auprès du commerce local notamment des mercantis. Ce terme désigne les civils commerçants ou improvisés commerçants qui vendent, à proximité du front, des boissons ou d’autres produits à des prix exagérément élevés profitant des besoins et des frustrations des soldats.

La création en 1917 des camions-bazar militaires et des coopératives va permettre aux autorités militaires de proposer sur place aux combattants une vaste gamme de produits d’épicerie à des prix plus raisonnables.

Dès la fin de 1914, l’intendance organise des distributions exceptionnelles à l’occasion des fêtes comme celles du Nouvel An et du 14 Juillet. Les jours de fêtes, les cuisiniers doivent se surpasser et de véritables « gueuletons » sont préparés comme en témoignent certains menus rédigés ou imprimés lors de tels évènements.

Un menu, non sans humour, de Noël 1914

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18
Accès - Contact

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Fermeture annuelle du 23/08/21 au 05/09/21 inclus
Port du masque obligatoire à partir de 10 ans
Conditions sanitaires en vigueur

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs