L'archéologie de la Grande Guerre, les métiers, les fouilles

Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption 

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Fermeture annuelle du 8 au 19 janvier 2018

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

L'archéologie

L’archéologie n’est pas une discipline naturellement associée à la Grande Guerre, période de l’histoire assez récente et par ailleurs largement documentée par des sources textuelles et photographiques. Et pourtant !

Quand naît cette discipline ?

L’archéologie de la Grande Guerre s’est développée depuis les années 1990 grâce aux nombreuses découvertes faites lors du réaménagement du territoire français (autoroute, TGV, ZAC).

Lors des sondages dans les régions du nord et de l’est de la France, les archéologues ont redécouvert de nombreux vestiges liés à la Première Guerre mondiale. Sous l'influence de l'archéologue Yves Desfossés, l'archéologie de la Grande Guerre est devenue peu à peu une discipline spécifique, qui a acquis aujourd'hui une vraie légitimité. Le site Archéologie de la Grande Guerre [1] en constitue une très belle vitrine. Il propose une synthèse de l'apport de l'archéologie dans la compréhension de la Première Guerre mondiale et du quotidien des combattants

Quelles sont les spécificités de cette archéologie ?

L’archéologie de la Grande Guerre interroge des objets que les nécessités de la guerre ont accumulés et parfois détournés de leur usage premier. En cela, les archéologues partagent avec le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux de communes interrogations, interprétations et découvertes.

Tous ces objets ont été utilisés, et certains conçus spécifiquement, pour répondre à des conditions d’existence extrêmes. Pour ceux  qui concernent la zone des combats, ils sont retrouvés sur des sites dont la plupart ont été transformés dans l’immédiat après-guerre par le passage des démineurs ou celui des villageois et ferrailleurs qui sont intervenus pour récupérer des matériaux.

Par ailleurs, l’archéologie de la Première Guerre mondiale est confrontée à la présence quasiment exclusive du combattant de sexe masculin, toutes nationalités confondues, et des animaux enrôlés dans le conflit. Amenée à identifier les objets découverts, elle doit également rechercher les informations sur l’identité des soldats dont les squelettes sont mis au jour.

fosse commune

Quelles connaissances apporte-t-elle sur la Première Guerre mondiale ?

Cette archéologie de notre passé récent a permis d’éclairer certains aspects du conflit jusque-là ignorés ou mal connus.

Ainsi, elle a fait resurgir les cicatrices de la guerre disparues dans les paysages que nous traversons, nous renseignant sur la sophistication des réseaux de tranchées.

L’archéologie de la Grande Guerre a également renouvelé nos connaissances sur les pratiques funéraires. La fouille des tombes collectives, comme la fosse découverte à Arras qui présente des corps disposés coude à coude, a confirmé les liens de camaraderie de tranchées évoqués par d’autres sources.

 

Dernier exemple, l’étude des dépotoirs nous permet aujourd’hui de mieux comprendre la vie quotidienne des combattants, souligne les conditions de ravitaillement des armées et éclaire également les différences culturelles de chaque nation engagée dans ce conflit mondial.

Au final, l’archéologie de la Grande Guerre nous fait approcher au plus près de ce que fut l’expérience combattante de millions d’hommes. Elle redonne parfois une identité et une sépulture à des soldats enfouis depuis plus de cent ans.

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18
Accès - Contact

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Fermetures annuelles du 6 au 10 janvier 2020 et du 31 août au 16 septembre 2020

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs