Scène d'ambulance de guerre

Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption 

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Fermetures annuelles du 6 au 10 janvier 2020 et du 18 au 31 août 2020

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

Scène d'ambulance de guerre

Eglise Ambulance

La légende, en partie effacée, de cette plaque stéréoscopique indique « Église ambulance – Marne 14 ». Il s’agit d’une scène d’ambulance de guerre installée à l’intérieur d’une église. Pendant la Première Guerre mondiale, les ambulances sont des postes de secours installés au plus près du front. Ces lieux médicaux improvisés permettent aux soldats de recevoir les premiers soins avant d’être évacués si besoin vers les hôpitaux de l’arrière.

Eglise

 Lunette 3dIl est nécessaire d’utiliser une paire de lunettes rouge et cyan qui permet la vision en relief.
Le filtre bleu correspond à l’œil droit.

 

La prise de vue indique que le photographe se trouve dans le fond (le chœur) de l’église, les arcades et sources de lumière permettant de le déterminer. Le photographe concentre son objectif sur la nef de l’église, divisée en deux par une série d’arcades et de piliers. Mais seuls la chaire et les panneaux de bois surmontés d’une croix indiquent que l’on se trouve dans un lieu religieux.

Les corps de soldats blessés sont alignés le long des murs et piliers du bâtiment, à même le sol où de la paille a été disposée. Les hommes sont recouverts de couvertures et le mobilier n’est pas présent à l’exception de la chaire du prêtre à droite de la photo et de quelques chaises.

En septembre 1914, les armées allemandes, françaises et britanniques s’affrontent dans les campagnes de France jusqu’en territoire de Meaux, Trilport ou encore la Ferté-sous-Jouarre, il faut rapidement prendre en charge les blessés. On les installe ainsi dans un lieu où les armes n’ont pas leur place et les protège par tradition séculaire.

En effet, d’un seul coup d’œil, on visualise l’enceinte de l’église, la porte fermée, les murs comme un rempart avec l’extérieur. Pas de déplacement, pas de confusion sur cette prise de vue, les soldats dans leur majorité sont allongés, on perçoit un homme assis non loin de la porte d’entrée. Pas de soins visibles non plus, ce qui laisse à penser que l’installation est temporaire et précède peut-être la mise en place d’un hôpital de campagne plus stable.

Un élément au centre de la vue est flou : il s’agit d’un homme assis sur un fauteuil, en mouvement au moment de la prise de vue. Celle-ci nécessite un temps de pose, le soldat tourne le dos au photographe, on peut en conclure qu’il n’a pas été attentif à ce qui se passait derrière lui.

Aucun personnage ne regarde en direction du photographe, le contexte du début de guerre apportant une évidente explication. Il s’agit d’une photographie documentaire.

La source de lumière principale est centrée et provient de la fenêtre haut-placée du tympan de l’église comme pour augmenter la symbolique du lieu par son effet éblouissant et rendre un effet divin.

L’effet du relief au premier plan, accentue la présence de corps dissimulés sous les couvertures, corps blessés, mutilés, l’image ne le montre pas mais le contexte le laisse à penser. La perspective de la scène, avec trois plans distincts renforce l’effet de relief que permet la prise de vue stéréoscopique. Le spectateur est d’autant plus immergé dans l’image.

La mention « Marne 14 » renvoie ici à la Première bataille de la Marne, en pleine guerre de mouvement. Cette plaque stéréoscopique nous donne à voir un aspect emblématique des réalités qu’impose la guerre de mouvement et le photographe semble donc saisir un moment pour témoigner des conditions sur les champs de bataille et les conséquences des combats. Une guerre moderne, durant laquelle les affrontements sont permanents et ne laissent que peu de répit pour le ramassage des blessés. Le service de santé s’organise ainsi au gré des bâtiments rencontrés, ici une église, là une école…

 

 

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18
Accès - Contact

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Fermetures annuelles du 6 au 10 janvier 2020 et du 18 au 31 août 2020

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs