Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption 

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Fermeture annuelle du 8 au 19 janvier 2018

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

Objets d'histoire, histoires d'objets

Parce que les objets nous racontent une histoire, les effets personnels des soldats de la Grande Guerre sont des témoins de ce que fut la vie dans les tranchées.

Les photos de Philippe Abergel nous permettent de découvrir des objets issus des collections du musée de la Grande Guerre en les présentant de façon totalement inédite, comme de véritables portraits.

Dans le cadre du centenaire 1918-2018, venez donc découvrir l'exposition en plein air à partir du samedi 7 avril à l'angle des Quais Victor Hugo et Jacques Prévert à Meaux.

Cette exposition présente un aperçu des collections exceptionnelles du musée et se veut un témoignage puissant au moment où le continent européen s’apprête à célébrer les 100 ans de la paix retrouvée.

 

Un aperçu des photos exposées

Brodequin  modèle 1912, modifié 1916.

A l’inverse du soldat allemand qui porte des bottes, le fantassin français est équipé de brodequins de marche et, à partir de l’hiver 1914, de bandes molletières. Restant des jours durant les pieds dans la boue glacée, ne pouvant retirer ni leurs brodequins, ni leurs chaussettes, ni leurs bandes molletières, les hommes développent en peu de temps une maladie inconnue jusqu’alors : « le pied de tranchée ».

Bidon-violon

France

Quelques accords joués sur un instrument de fortune pour raviver le souvenir des années de paix. Ici un bidon réglementaire et un manche de violon ramassé dans les décombres d’une maison feront s’élever quelques notes, ponctuées par le roulement du canon, du fond des abris précaires où les hommes se sont blottis.

Briquet de poilu

France

Parmi la production d’objets artisanaux fabriqués sur le front, le briquet est l’un des plus prisés du soldat dont il est le compagnon indispensable au quotidien. Celui-ci est réalisé avec une douille de fusée éclairante et des morceaux de laiton dans lesquels viennent s’insérer une mèche de coton et une molette de ferrocérium.

Qui est Philippe Abergel ?

Philippe Abergel est un photographe basé à Paris qui réalise depuis de nombreuses années des reportages et des reproductions pour les plus grands musées et les galeries d'art.

Passionné par les hommes au travail, Philippe Abergel a collaboré à de nombreux projets d’édition dont un ouvrage d’art sur les métiers de l’Elysée ou le Quai d’Orsay.
Il a aussi entrepris un travail de recherche important sur 10 musées monographiques à Paris.
Philipe Abergel est aussi l’auteur d’un ouvrage sur Alexandre Dumas, avec Alain Ducasse et Gonzague Saint-Bris dont la proposition fut de présenter Alexandre Dumas à travers des natures mortes représentant son quotidien. Il sait, par son travail sur la lumière et les mises en place, capter l’humanité des objets. Passionné d’histoire, il a accueilli le projet avec enthousiasme et a immédiatement perçu la direction dans laquelle travailler : les objets et les lieux forment une unité qui doivent transmettre l’histoire tragique et sensible de jeunes gens à la fois simples et extraordinaires, faire se rencontrer la grande Histoire et le récit de ceux qui la font. 

En savoir plus : www.abergel-gallery.com

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Fermeture annuelle du 7 au 25 janvier 2019

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs