Les tranchées 14 18, tranchée première guerre mondiale

Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption 

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Fermeture annuelle du 8 au 19 janvier 2018

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

Les tranchées dans la Première Guerre mondiale

Découvrez dans notre musée une reconstruction de la tranchée française et allemande ainsi que le no man’s land. Vous pourrez également consulter un film explicatif où l’on peut voir les soldats dans les tranchées.

Les tranchées ou l'enlisement du conflit

Épuisés par plusieurs mois d'un conflit où aucun des deux camps n'a pris un avantage décisif, les belligérants vont dès lors mener une guerre de position. Les armées cessent d'avancer et commencent à s'enterrer à l'intérieur d'un réseau de tranchées qui s'étend sur plus de 700 kilomètres, de la mer du Nord à la Suisse. Les combattants se retrouvent ainsi dans une situation où chacun des deux camps fait le siège de l'autre.

Le rôle et l'organisation des tranchées

Une fois le front stabilisé, les soldats, conscients d'être exposés aux tirs sur un terrain découvert, décident d'organiser leur défense. Ils commencent par creuser des trous individuels qui, une fois reliés entre eux, vont donner naissance à de véritables tranchées. Si la guerre de mouvement tend à devenir une guerre défensive, la situation des soldats ne s'améliore pas pour autant. En effet, les travaux de terrassement des tranchées de 14-18 sont coûteux en énergie.
De plus, il faut se préoccuper du ravitaillement et organiser la vie dans les tranchées.

Peu à peu, celles-ci deviennent de véritables villes souterraines aménagées dans les moindres détails : pose de barbelés, sacs de terre pour se protéger contre les bombardements, installation de guets, etc.

Chez chacun des belligérants, les tranchées sont organisées en plusieurs lignes : la première ligne d'où partent les assauts, puis les tranchées de seconde ligne qui ont surtout un rôle défensif. En arrière de celles-ci, se trouvent les postes de repos et de ravitaillement.

Une vie quotidienne difficile

Les tranchées de la Première Guerre mondiale symbolisent à elles-seules les tourments qu'ont endurés les Poilus. Véritable cloaque où règnent la boue, la saleté, les puces et les rats, les tranchées mettent les sens des soldats à rude épreuve. Ils voient des paysages dévastés et des corps mutilés par l'artillerie sur le no man's land, leurs oreilles sont assourdies par le fracas des bombardements. Malgré ces conditions de vie dantesques, les soldats tentent d'améliorer leur quotidien. Durant les longs intervalles qui espacent les combats, ils écrivent des lettres à leurs proches, jouent aux cartes, sculptent des objets à partir d'obus, etc.

La guerre s'enlise ! La guerre de position s'incarne à travers les tranchées, emblématiques de ce terrible conflit.

D’abord, succession de trous individuels, puis de boyaux étroits, les tranchées sont destinées à protéger le combattant. Enfin, devant l’impossibilité de reprendre la guerre de mouvement, c’est un système complexe de défense qui s’organise, cependant que de l’autre côté du no man’s land, parfois seulement à quelques dizaines de mètres, l’ennemi reste invisible. Entre deux coups de mains meurtriers chacun s’occupe alors de renforcer sa position.

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs