Marne bataille 1918 avions première guerre mondiale, fusil, char, uniformes

Comment venir

Adresse du Musée

Rue Lazare Ponticelli - 77100 Meaux 

Tél. : 01 60 32 14 18

Les accès en voiture et transports en commun

Horaires

9h30 à 18h sans interruption 

Fermeture les mardis et jours fériés : 1er janvier, le 1er mai, le 25 décembre

Attention : clôture des caisses une demi-heure avant la fermeture du Musée

Fermetures annuelles du 6 au 10 janvier 2020 et du 31 août au 16 septembre 2020

Tarifs

Pleins tarifs : 10€ 

Tarifs réduits entre 5€ et 9€ (sur présentation de justificatifs)

Tous les tarifs

Marne 1918 : Avion, char, uniformes de la Première Guerre mondiale

Les soldats sortent des tranchées, la guerre de remet en mouvement.

Le char Renault FT (1917)

Le char FT a été conçu par Louis Renault à l’instigation du colonel Estienne. Ce blindé léger, fabriqué en masse, permet d’accompagner et de soutenir l’infanterie sur le champ de bataille. C’est un char rapide et innovant : l’armement est monté sur une tourelle capable d’une rotation de 360° et l’équipage comprend seulement deux hommes : le pilote et le chef de char.

Le premier engagement a lieu sur le plateau de Chaudun, près de Soissons, le 31 mai 1918. Son emploi en masse par les Alliés participe efficacement à la rupture des lignes allemandes et à la reprise de la guerre de mouvement.

Fabriqué en masse, le Renault FT, avec sa tourelle pivotante à 360°, est l'archétype même du char moderne. Grâce à sa petite taille et à ses chenilles en tension permanente, ce blindé évolue sans problème sur le terrain chaotique du champ de bataille.

Ce char joue un rôle essentiel dans la seconde bataille de la Marne (juillet et août 1918). Riposte aux offensives allemandes de 1918, cette bataille marque la reprise de la guerre de mouvement jusqu'à la victoire finale des Alliés


Dépôt du musée des Blindés de Saumur

L’avion Spad XIII

La Grande Guerre impose la chasse comme instrument majeur de la maîtrise du ciel. Des avions de plus en plus performants sont construits, tel ce SPAD XIII, un biplan de chasse monoplace muni de deux mitrailleuses. Cet avion de plus de 8 mètres d’envergure, pouvait voler jusqu’à 230 km/h. Il équipe 81 escadrilles françaises à partir de l’été 1917 ainsi que de nombreuses formations étrangères. Il restera le chasseur standard de l’armée française jusqu’en 1923.


Le Spad XIII fut développé par le chef ingénieur de Spad : Louis Béchereau, afin de pouvoir affronter les nouveaux appareils allemands plus rapides. Ce fut l'un des meilleurs chasseurs de son temps, il équipa un grand nombre des armées alliées durant ce conflit (américaines, belges, britanniques, italiennes et russes).Après guerre, plusieurs autres nations dans le monde l'utiliseront (Pologne, Grèce, Japon, Amérique du Sud). C'est le cas de René Fonck, le pilote aux soixante-quinze victoires répertoriées dont cinquante-deux avec un SPAD XIII. Employé par les escadrilles françaises dès 1917, cet avion équipe également plusieurs armées alliées.


Dépôt du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les uniformes en 1918

Les uniformes de soldats français, allemands, britanniques, italiens et américains présentés dans cette vitrine évoquent les combats de l'été 1918. Faisant échos à la vitrine Marne 1914, cet espace met en avant l’évolution des uniformes et des armements après quatre années de conflit.

Le musée permet de se rendre compte des évolutions techniques et sociales engendrées par ces 4 années de guerre. L'uniforme du soldat a également changé au fil de ces années, passant de l'archaïque uniforme du 19ème siècle à celui des combattants modernes du 20ème siècle.

Adresse et contact

Rue Lazare Ponticelli,
77100 Meaux
Lat : 48.971432  Long : 2.904724
Tél. : 01 60 32 14 18
Accès - Contact

Horaires

09h30 à 18h00 sans interruption 
Fermeture les mardis,le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Fermetures annuelles du 6 au 10 janvier 2020 et du 31 août au 16 septembre 2020

Tarifs

Plein tarif : 10 €
Tarif réduit : de 5 à 7 €
(sur présentation de justificatif)
Tous les tarifs